CLICK TO RATE WINE MARKETS
india from space

L’Inde, grande opportunité pour le vin sous conditions

SOMMAIRE
1. Consommation d'alcool
2. Consommation de vin
3. Les principales origines
4. Circuits de distribution
5. Accès au marché
Notre score
38

Géant économique asiatique, avec une prévision de croissance de 8% pour l’année fiscale 2021, l’Inde est un pays continental qui compte plus de 1,3 milliard d’habitants, une population majoritairement jeune dont 485 millions sont en âge de consommer (25 ans). L’Inde est un marché que l’on aborde par État. Ces dernières années, les ventes de vins fins, de champagne et de whisky en Inde n’ont cessé d’augmenter.

👉 RATE THE INDIAN WINE MARKET

L’Inde boit de la bière et des spiritueux

Spiritueux – L’Inde a un appétit particulier pour les spiritueux. Les ventes totales de spiritueux devraient atteindre plus de 3 milliards de litres d’ici 2024. L’Inde est le plus grand consommateur de whisky au monde (avec de grands acteurs internationaux comme Beam Suntory, Brown-Forman et Bacardi). Les autres spiritueux particulièrement populaires sont le brandy, le cognac et le rhum. On constate également une augmentation de la popularité des alcools blancs et des boissons alcoolisées aromatisées. Il existe également une production locale de spiritueux de type arak.

United Spirits est le leader du marché des spiritueux avec un portefeuille étendu de spiritueux (produits localement &amp ; importés) ; des whiskies (par exemple Johnnie Walker) et vodka (Ciroc). Pernod Ricard, présent en Inde, est le deuxième groupe de spiritueux.

La pandémie a particulièrement affecté les ventes au détail de whisky haut de gamme, qui ont chuté de 36% en 2020. Les consommateurs indiens sont à la recherche de nouvelles saveurs. Il y a un intérêt croissant pour les cocktails et une augmentation des spiritueux blancs ; gin et vodka (surtout la vodka aromatisée).

Part de la consommation d'alcool en Inde

Bière – L’Inde est également un consommateur notable de bière, notamment dans les États du sud. L’Inde est également un pays producteur de bière avec 170 microbrasseries répertoriées en 2019. A noter que 85% des Indiens préfèrent les bières à forte teneur en alcool.

Les principaux exportateurs (en volume) de bière vers l’Inde en 2020 sont : Le Mexique, la Belgique, l’Espagne et l’Allemagne. Il existe une forte demande de bières importées, notamment dans les zones urbaines des États du Sud. par une clientèle jeune.

United Breweries (UB) est le leader sur le marché indien avec plus de 50% de part de marché, avec 30 brasseries dans le pays. UB possède la marque locale Kingfisher et des marques importées telles que Heineken.

La consommation de vin devrait augmenter de 14 %.

En 2020, les vins rosés ont été de plus en plus recherchés par les importateurs. Le vin en canettes est également un nouveau format proposé par des acteurs locaux et internationaux. Il est à noter que 90% de la consommation de vin a lieu dans les grandes villes et les zones touristiques (Delhi, Mumbai, Bangalore, Goa, Pune).

En raison d’une réelle prise de conscience des enjeux environnementaux et de leur santé, le consommateur indien est plus enclin à consommer des produits issus de l’agriculture biologique / biodynamique et à exiger des emballages plus respectueux de l’environnement. Notons que la réglementation en matière d’étiquetage biologique pour les exportations vers l’Inde est complexe. Il est interdit d’utiliser les mots « bio » ou « organique » sur l’étiquette.

Les ventes de vins fins et de champagne en Inde devraient augmenter de 14 % (en valeur) en 2021.

Consommation de vin en Inde, en volume

Les propriétaires de marques repensent leurs stratégies

L’Inde est également un pays producteur de vin avec deux principales régions viticoles : le Maharashtra et le Karnataka. L’Inde est un pays producteur de vin avec 3 acteurs locaux principaux : Sula (70% à 80% de la production locale), Grover Zampa et Fratelli.

La pandémie a donné à ces propriétaires de marques nationales l’occasion de repenser leurs stratégies, en se concentrant davantage sur leurs produits à marge plus élevée et sur leurs voies d’accès au marché de détail, alors que les débouchés dans le commerce de détail se contractaient. Cela s’est également traduit par la création de produits innovants et plus égalitaires, notamment le vin en boîte. Sula et Fratelli, par exemple, ont lancé des produits en boîte dans le domaine du vin tranquille et du vin mousseux avec Dia et Tilt respectivement.

Les producteurs nationaux représentent 70% de la consommation de vins tranquilles, 80% de la catégorie des vins mousseux et plus de 80% de la catégorie totale des vins en Inde. Les vins importés se heurtent à des obstacles bien connus, à savoir des taxes et des droits de douane élevés et un système réglementaire lourd.

Pour les vins importés, 2020 a été une année extrêmement difficile, en raison des restrictions Covid-19 et des perturbations de l’approvisionnement et de la distribution. Toutes les origines et toutes les fourchettes de prix ont enregistré des baisses de volume au cours de l’année – à l’exception des vins premium d’Afrique du Sud, qui ont dû leur augmentation au stockage et à la promotion anormaux d’une marque.

Les vins du Nouveau Monde – notamment l’Australie avec la marque Jacob’s Creek – sont de plus en plus présents en Inde en raison de prix de vente plus bas et de coûts logistiques moindres. L’organisme commercial Australia Wine a identifié l’Inde comme une « opportunité de croissance significative » pour le vin australien, qui, selon lui, est « déjà le principal importateur de vin sur ce marché relativement petit », en exposant un plan décennal d’objectifs à court, moyen et long terme. L’approche australienne consiste à essayer de collaborer avec l’industrie vinicole indienne, plutôt que de lui faire concurrence.

Si l’environnement réglementaire, fiscal et tarifaire s’améliore au fil du temps, il existe également une grande opportunité pour les entreprises vinicoles australiennes d’investir dans des entreprises indiennes afin de développer davantage le secteur vinicole indien.

Lee McLean, Directeur Général, Relations Gouvernementales et Affaires Extérieures – Australian Grape & Wine

La France est le 2ème fournisseur de vin en Inde en valeur et le 3ème en volume. La tendance actuelle des ventes de vins français en Inde montre qu’elles sont de plus en plus tirées par le vin rouge et en particulier quatre catégories principales : Les vins de Bordeaux, de la Vallée du Rhône, de la Vallée de la Loire et de Bourgogne.

En termes de concurrence européenne, et notamment en ce qui concerne les vins mousseux, les Italiens (prosecco) et les Espagnols (cava) sont bien présents sur le marché indien. Cependant, le champagne conserve sa position de vin mousseux le plus réputé en Inde.

Consommation de vin en Inde, en valeur

Les débits de boissons comme magasins de première nécessité

Les importations ont également souffert des perturbations de l’approvisionnement et de la réduction de la distribution, ainsi que des problèmes de logistique internationale et de liquidité.

Avec l’arrivée de la crise du Covid-19, le gouvernement indien a décidé d’imposer un confinement complet pendant de nombreux mois (mars-juin 2020 – variable selon la région et le nombre de cas), notamment la fermeture des restaurants et des points de vente d’alcool. Le vin étant principalement consommé dans les restaurants, avec le confinement les ventes se sont arrêtées brutalement et complètement.

En mai 2020, le gouvernement indien a décidé d’inclure les magasins d’alcools spécialisés dans la catégorie des magasins de nécessité. Les longues files d’attente devant ces magasins ont incité certains États à autoriser le commerce en ligne et la livraison d’alcool à domicile – ce qui était interdit avant la crise sanitaire – afin d’éviter la transmission du virus (ex : Maharashtra, Odisha, Bengale occidental…).

Huit États indiens ont autorisé le commerce électronique et la livraison d’alcool à domicile (Odisha, Maharashtra,…) en raison de la crise sanitaire. Les importateurs espèrent que cette tendance va se poursuivre.

Importers find themselves with a lot of stock to clear and are therefore reluctant to add new references to their portfolio until the situation improves.

Inde, indicateurs économiques

Les lois sont changeantes et complexes

La réglementation des boissons alcoolisées (étiquetage, fiscalité, marketing, distribution, âge légal de consommation,…) varie selon les États (qui sont 29 et 7 territoires de l’Union de l’Inde). de l’Inde). Les lois sont changeantes et complexes. Les importateurs eux-mêmes doivent parfois bien les assimiler.

Il est important de choisir le bon importateur avec la bonne licence d’importation / distribution correspondant au produit et à l’État ou aux États visés. Le  » Excise Department  » de chaque État de l’Union délivre les licences d’importation.

Certains États interdisent et/ou limitent la consommation d’alcool (par exemple, Bihar, Gujarat, Manipur, Mizoram et Nagaland). Il convient de noter que la vente d’alcool est une source importante de revenus pour les États qui autorisent sa vente et sa consommation.

Une stratégie à long terme est nécessaire pour comprendre ce marché complexe et établir son marché et sa marque.

india from space
L’Inde, grande opportunité pour le vin sous conditions
CONCLUSION
ATTRACTIVITÉ DU MARCHÉ EN VOLUME
23
ATTRACTIVITÉ DU MARCHÉ EN VALEUR
53
READER RATING0 Note
0
AVANTAGES
DÉFIS
38
Intérêt du marché