NE MANQUEZ AUCUNE ANALYSE - CLIQUEZ SUR CE MESSAGE POUR SUIVRE NOTRE PAGE LINKEDIN
nigeria flag

Nigéria : la plus grande économie d’Afrique

Le Nigeria, riche en pétrole, dépend fortement des importations de produits alimentaires et agricoles, évaluées à environ 10 milliards de dollars, pour nourrir ses plus de 206 millions d’habitants. L’Europe, l’Asie, les États-Unis, l’Amérique du Sud et l’Afrique du Sud sont les principaux concurrents.

ÉVALUER L'ATTRACTIVITÉ DU MARCHÉ NIGÉRIAN DU VIN

En 2019, le PIB du Nigeria a atteint 475 milliards de dollars, positionnant le pays comme la plus grande économie d’Afrique. Les exportations de pétrole et de gaz représentent environ 11 % du PIB national, 95 % de ses recettes d’exportation totales et environ 85 % des recettes totales du pays.

L’importante base de consommateurs et la demande croissante du Nigeria continueront longtemps à rendre le secteur du marché alimentaire du pays attrayant pour les investisseurs. Cette dernière se poursuivra malgré des facteurs macroéconomiques difficiles, notamment des politiques inefficaces, une production locale à coût élevé, des infrastructures faibles, l’insécurité, la pandémie de COVID- 19, etc.

LIRE ÉGALEMENT Côte d’Ivoire, vin rouge pour plats épicés

Le 20 novembre 2020, le Nigeria a glissé dans une récession après avoir enregistré une contraction de 3,62 % au troisième trimestre de 2020. Il s’agit de la deuxième baisse trimestrielle consécutive du PIB depuis une précédente récession de 2016. L’effondrement des prix du pétrole brut et l’impact négatif du verrouillage COVID-19 sur les activités économiques au début du deuxième trimestre ont plongé l’économie du pays dans une récession. En conséquence, le taux d’inflation au Nigeria a également bondi à 14,23 % en octobre, contre 13,71 % en septembre. Les prix des denrées alimentaires ont augmenté de plus de 30 % au cours du dernier trimestre de l’année 2020 par rapport à la même période de l’année précédente.

En janvier 2022, la Banque mondiale souligne que l’économie se dirige lentement vers une reprise complète – largement attribuée à la reprise complète des activités économiques après la fin des restrictions COVID-19. En outre, la Banque mondiale note que l’économie devrait se renforcer de 2,5 % en 2022 et de 2,8 % en 2023.

Indicateurs économiques du Nigeria

La population du Nigeria, qui compte plus de 206 millions d’habitants (en 2020), représente environ 50 % des 400 millions d’habitants de l’Afrique occidentale. Plus de la moitié de la population du pays réside dans des zones urbaines, et l’urbanisation croît de 4 % par an. On estime que la population du pays atteindra 400 millions d’habitants d’ici 2050, dont environ 20 % de la cohorte des 15-24 ans.

ShopRite, le principal distributeur

Le modèle de dépenses de consommation (CEP) publié par le Bureau national des statistiques mesure les habitudes de dépenses des citoyens en produits alimentaires et non alimentaires. Le CEP montre qu’un Nigérian moyen consacre environ 55% de ses revenus à la nourriture et 45% aux articles non alimentaires.

Le secteur de l’alimentation de détail représente environ 16,4 % du PIB total. Environ 80 % des achats sont encore effectués dans les magasins traditionnels, mais de plus en plus de consommateurs se tournent progressivement vers l’achat de produits alimentaires de consommation dans les supermarchés et les magasins de proximité.

Depuis les années 2000, la croissance de la classe moyenne, les prix élevés du pétrole et la solidité des indices macroéconomiques ont favorisé un rebond des opérations de vente au détail à grande échelle, régionales et à usage mixte haut de gamme au Nigeria. Les supermarchés multinationaux des grands centres commerciaux tels que ShopRite d’Afrique du Sud, SPAR, GAME (une chaîne de magasins sud-africaine acquise par Walmart), etc. ont également étendu leurs activités à travers le pays.

ClassementDistributeurs
1.ShopRite
2.SPAR
3.Everyday
4.Ebeano
5.Market Square
6.Game Stores
7.HubMart
8.Next Cash and Carry
9.Genesis
10.Citydia

Le secteur de l’alimentation au détail du Nigeria se compose de supermarchés, de magasins de proximité/petites épiceries et de marchés traditionnels en plein air qui se partagent respectivement 2 %, 25 % et 73 % des ventes totales d’aliments au détail.

Les détaillants achètent plus de 80 % de leur stock de produits alimentaires de grande consommation auprès d’importateurs et de grossistes situés sur les marchés traditionnels et ouverts.

La vente au détail en ligne n’en est encore qu’à ses débuts au Nigeria, mais les consommateurs (en particulier les jeunes) profitent de plus en plus de la pénétration croissante d’Internet et de l’adoption accrue des smartphones pour se tourner vers la vente en ligne.

Part des boissons alcoolisées au Nigeria

35% du vin est consommé dans les restaurants

Selon les sources du secteur, les revenus de la restauration nigériane composée d’hôtels à service complet, de restaurants, de restaurants à service rapide, de cafés et de bars, de livraison à domicile à 100%, etc. ont atteint 13 milliards de dollars en 2019.

L’analyse de l’industrie montre que la part de l’HRI dans les ventes de produits alimentaires se répartit entre les hôtels (30%), les restaurants (50%) et les institutions/industrielles/extérieures (20%).

  • La restauration rapide au Nigeria est en pleine expansion et en pleine évolution. Elle se caractérise par des modèles de franchise locaux et internationaux.
  • Les revenus des hôtels ont été affectés par les retombées économiques du COVID-19. Une grande partie des visiteurs au Nigeria sont en grande partie des voyageurs d’affaires travaillant dans le secteur du pétrole et du gaz ; des voyageurs d’affaires représentant des sociétés multinationales et des sociétés de conseil ; des voyageurs représentant des gouvernements, des ONG et des entreprises participant à des séminaires et des conférences ; etc. Les familles et les particuliers nigérians ont de plus en plus tendance à séjourner à l’hôtel pendant leurs vacances. Les hôtels nigérians proposent également de plus en plus de services de restauration et d’alimentation institutionnelle.
  • Les hôtels et les restaurants ont de plus en plus tendance à créer des divisions de services alimentaires sous contrat pour servir les clients industriels, institutionnels et les événements. Le nombre d’entrepreneurs de services alimentaires institutionnels au Nigeria est incertain, mais ils existent en tant qu’organisations de restauration de chaîne ; restauration sociale ; restauration hospitalière ; service de repas scolaires ; restauration industrielle ; restauration de transport ; restauration institutionnelle ; restauration contractuelle ; restauration en plein air.
  • De nombreux restaurants haut de gamme servant une cuisine continentale ou ethnique (steak houses, asiatiques, Tex-Mex, libanais, etc.), se sont également implantés de plus en plus au cours des deux dernières décennies. Certains sont associés à des hôtels « boutique » nouvellement établis.

Attention aux importations par les frontières

Environ 50% de la population est musulmane, ce qui ne favorise pas la consommation d’alcool. A noter que cette partie de la population se trouve principalement dans le nord du pays.

Le Nigeria reste une économie largement importatrice malgré les projets de développement du gouvernement dans l’agrobusiness. L’impact de Covid-19 s’est traduit par une baisse de 1,1 % (en volume) des importations de produits du secteur. Cependant, la classe moyenne continue de privilégier les produits importés, considérés comme de meilleure qualité, et la consommation de vin au détriment de la bière et d’autres produits fabriqués localement.

La vente de boissons alcoolisées a subi l’impact négatif du confinement, car les ventes à consommer sur place représentent la grande majorité du volume au Nigeria. Néanmoins, la consommation d’alcool devient de plus en plus populaire, surtout chez les jeunes et les femmes. L’urbanisation et la croissance de la classe moyenne continuent également à favoriser la consommation d’alcool.

Consommation de vin au Nigeria, en volume

Il y a une préférence pour les produits d’entrée et de milieu de gamme en raison du faible pouvoir d’achat des consommateurs. Les femmes préfèrent les produits sucrés et ceux contenant un faible pourcentage d’alcool.

Les spiritueux produits localement dominent le sous-secteur, les amers étant très populaires auprès des consommateurs.
Les bières sont interdites d’importation afin de protéger la production locale. Les marques internationales, dont Heineken 48,7%, Diageo 21,6% et Anheuser Basch InBev 19,6%, sont bien implantées.

Attention, il y a une importation à travers les frontières d’une grande quantité de spiritueux. Les chiffres (en volume et en valeur) de ces importations et de la contrebande ne figurent pas dans les données officielles. Les frontières terrestres avec les pays voisins, qui sont des sources majeures d’approvisionnement alimentaire du Nigeria par des voies grises, ont été fermées en août 2019 pour empêcher l’entrée de produits alimentaires et agricoles ont été rouvertes à la mi-décembre 2020.

LIRE ÉGALEMENT Côte d’Ivoire, vin rouge pour plats épicés

Les effervescents représentent 50 % des vins français

Les vins rouges sont les plus consommés avec 74% du volume de vin vendu, suivis des vins blancs 13%. Les vins rouges sont principalement consommés par les personnes aisées et la classe moyenne supérieure, qui peuvent se permettre de boire du vin pendant la pandémie.

Le Nigeria n’est pas un pays producteur de vin, à l’exception du vin de palme. L’Espagne, l’Afrique du Sud et l’Italie sont les leaders pour les vins d’entrée et de milieu de gamme tandis que la France reste populaire pour les produits haut de gamme. Les autres pays présents sur le marché sont les États-Unis, le Portugal, le Chili, le Mexique et l’Australie.

Les Nigérians s’intéressent de plus en plus aux vins français qui ont des atouts en termes de prix et de qualité capables de conquérir le marché. Il faut noter que, comme tous les produits européens, les produits français bénéficient d’une image prestigieuse au Nigeria.
Les effervescents français représentent près de 50% des volumes exportés de vins français au Nigeria.

Consommation de vin au Nigeria, en valeur

L’importation et la commercialisation au Nigeria de produits alimentaires, y compris les vins et spiritueux produits localement, sont soumises à un enregistrement préalable auprès de la NAFDAC (National Agency for Food and Drug Administration and Control).
Depuis octobre 2005, les marchandises importées au Nigeria sont soumises à un contrôle à leur arrivée sur le territoire. Ce contrôle est effectué pour le compte du gouvernement nigérian et selon la zone géographique concernée, par trois sociétés privées SGS, Swede Control Intertek et Cotecna.

Ekulo est le principal importateur

Le marché nigérian dispose déjà d’un canal de distribution structuré. Le réseau de distribution nigérian a connu une évolution notable depuis 2009, avec l’apparition de nouveaux centres commerciaux et l’expansion des supermarchés existants dans les principaux pôles de consommation du pays, tels que Lagos, Ibadan, Port Harcourt, Onitsha, Asaba Owerri, Calabar, Enugu, Kano, Kaduna et Abuja.

Les procédures de dédouanement ne sont pas toujours suivies telles qu’elles sont écrites. Les exportateurs se heurtent généralement à un manque de souplesse, à une bureaucratie et à des pratiques commerciales peu claires lorsqu’ils traitent avec des fonctionnaires – d’où le recours à des spécialistes locaux pour s’occuper de la paperasserie et des formalités administratives.

Les différences culturelles au Nigeria doivent être prises en compte. Le Nord est une région majoritairement musulmane où la consommation d’alcool est limitée, contrairement au Sud.

À noter qu’il est d’usage d’offrir des cadeaux aux partenaires potentiels, surtout après la deuxième rencontre. Il est également très important de soigner son apparence lors des réunions, en portant de préférence un costume. Il faut également faire preuve de patience avec les partenaires, car les horaires des réunions sont rarement respectés.

Parmi les principaux importateurs et distributeurs locaux figurent Ekulo (42% of the market), Josien et Benik E & Co. Les autres partenaires commerciaux sont les hôtels, les restaurants, les bars et les supermarchés qui importent directement.

nigeria flag
Nigéria : la plus grande économie d’Afrique
Notre méthode de calcul
Les données montrent les principaux paramètres, et ceux-ci sont combinés pour présenter un classement calculé à l'aide d'une attractivité composite pondérée combinant les facteurs économiques globaux et les facteurs du marché du vin.
CONSOMMATION DE VIN EN VOLUME
51
CONSOMMATION DE VIN EN VALEUR
73
VINS IMPORTÉS EN VOLUME
49
VINS IMPORTÉS EN VALEUR
66
POPULATION
93
PIB PAR HABITANT
0
Note des lecteurs0 Note
0
61
Attractivité du marché du vin