NE MANQUEZ AUCUNE ANALYSE - CLIQUEZ SUR CE MESSAGE POUR SUIVRE NOTRE PAGE LINKEDIN
swiss wine botltes

Suisse : comment les consommateurs choisissent du vin ?

Quiconque parle de la Suisse et de sa scène viticole doit garder à l’esprit que le pays ne fait pas partie de l’Union européenne, bien qu’il soit entouré de membres de l’UE. Elle possède également sa propre production de vin et une forte tradition œnophile.

ÉVALUER L'ATTRACTIVITÉ DU MARCHÉ SUISSE DU VIN 

La Confédération suisse a été fondée en 1291 sous la forme d’une alliance défensive entre trois cantons. Au cours des années suivantes, d’autres localités se sont jointes aux trois premiers. La Confédération suisse a obtenu son indépendance du Saint Empire romain germanique en 1499.
La souveraineté et la neutralité de la Suisse ont longtemps été respectées par les grandes puissances européennes, et le pays n’a participé à aucune des deux guerres mondiales. L’intégration politique et économique de l’Europe au cours des cinquante dernières années, ainsi que le rôle de la Suisse dans de nombreuses organisations internationales et de l’ONU, ont renforcé les liens de la Suisse avec ses voisins.

Read also Pologne, vins rouges et moelleux blancs
Indicateurs économiques de la Suisse

La Suisse est une économie de marché prospère et moderne, avec un faible taux de chômage, une main-d’œuvre hautement qualifiée et un PIB par habitant parmi les plus élevés au monde. L’économie suisse bénéficie d’un secteur des services très développé, avec en tête les services financiers, et d’une industrie manufacturière spécialisée dans la production de haute technologie et basée sur le savoir. Sa stabilité économique et politique, son système juridique transparent, ses infrastructures exceptionnelles, ses marchés de capitaux efficaces et ses faibles taux d’imposition des sociétés font également de la Suisse l’une des économies les plus compétitives du monde.

Les Suisses ont largement mis leurs pratiques économiques en conformité avec celles de l’UE afin d’accéder au marché unique de l’Union et d’améliorer la compétitivité internationale du pays. Un certain protectionnisme commercial subsiste toutefois, notamment pour son petit secteur agricole. Le sort de l’économie suisse est étroitement lié à celui de ses voisins de la zone euro, qui achète la moitié des exportations suisses.

Deux groupes distincts de consommateurs

Les buveurs de vin réguliers francophones sont généralement plus impliqués dans la catégorie du vin, boivent du vin plus fréquemment et sont plus aventureux dans leurs choix de vin. Ils accordent également une importance particulière au pays et à la région d’origine ainsi qu’à la validation d’un expert lorsqu’ils achètent du vin.

En revanche, les buveurs germanophones ont tendance à boire du vin moins fréquemment que leurs homologues francophones. Ils sont également plus susceptibles de choisir des vins produits localement et moins caloriques. Les buveurs germanophones sont moins expérimentaux et plus soucieux de leur santé avec le vin.

Part des boissons alcoolisées en Suisse

Ce que les Suisses achètent lorsqu’ils choisissent des vins ?

Les deux groupes ont des points communs : leur intérêt pour le choix d’un vin en fonction de sa complémentarité avec les aliments, l’accord avec les aliments étant le principal moteur parmi les buveurs de vin réguliers suisses. Selon Wine Intelligence, 82 % d’entre eux déclarent que c’est le facteur le plus important lors de l’achat d’un vin.

Les professionnels suggèrent que le vin est intimement lié à la gastronomie en Suisse.

Consommation de vin en Suisse, en volume

Les experts du commerce suggèrent que le vin est intimement lié à la gastronomie en Suisse, ce qui peut désavantager certains pays producteurs de l’ancien monde en particulier, en raison du manque d’association de ces origines avec la nourriture typiquement servie en Suisse.

En 2016, le gouvernement suisse a mis en œuvre une réglementation plus stricte en matière d’alcool au volant, qui aurait contribué à un changement de comportement en matière de consommation de vin et qui a été suggéré comme un facteur contribuant à la légère baisse du volume de vins vendus, en particulier dans les restaurants.

Consommation de vin en Suisse, en valeur

Le marché suisse du vin, âprement disputé

Un produit intérieur brut élevé va de pair avec une consommation de vin comparativement élevée et la volonté de dépenser des sommes relativement importantes par bouteille. En plus de leurs propres vins, les gens boivent traditionnellement des vins d’Italie et de France, les grands voisins producteurs de vin du pays.

Les vins d’Autriche se sont imposés ces dernières années, les rieslings allemands se sont imposés dans les régions germanophones et l’Espagne est le troisième pays importateur. L’Afrique du Sud, l’Australie et le Portugal jouent également un rôle important.

Ces dernières années, l’intérêt s’est également accru pour des sujets tels que la régionalité et la durabilité. Les jeunes vignerons suisses trouvent également un public désireux de goûter leurs vins.

swiss wine botltes
Suisse : comment les consommateurs choisissent du vin ?
CONCLUSION
Les buveurs réguliers de vin francophones sont généralement plus impliqués. Les buveurs germanophones sont également plus enclins à choisir des vins nationaux. Les deux groupes choisissent le vin en fonction de sa complémentarité avec les aliments. En plus de leurs propres vins, les gens boivent des vins d'Italie et de France.
ATTRACTIVITÉ DU MARCHÉ EN VOLUME
82
ATTRACTIVITÉ DU MARCHÉ EN VALEUR
88
VINS IMPORTÉS EN VOLUME
88
VINS IMPORTÉS EN VALEUR
88
POPULATION
20
PIB PAR HABITANT
98
Note des lecteurs0 Note
0
AVANTAGES
DÉFIS
88
Attractivité du marché du vin