DAVID BECK intervient le 29 mars pour une conférence IA ET VIN à l'Institut Universitaire de la Vigne et du Vin Jules Guyot
metaverse

Quelle valeur peut être créée sur le métaverse ?

David BECK Academic - Economics, Society and Political science - Environment and Technologies (AI, blockchain)

Le potentiel du métaverse à déclencher la prochaine vague de perturbations numériques semble de plus en plus évident, et des avantages concrets apparaissent déjà pour les utilisateurs et les entreprises qui l’ont adopté dès le début. Comme lors des précédents changements technologiques, tels que l’émergence de l’internet suivie par les médias sociaux, le mobile et l’informatique dématérialisée, les nouvelles stratégies peuvent rapidement devenir des enjeux de table.

Le métaverse a le potentiel d’avoir un impact sur tout, de l’engagement des employés à l’expérience des clients, en passant par les ventes et le marketing omnicanaux, l’innovation des produits et la création de communautés. Bien entendu, de nombreuses questions demeurent, notamment celle de savoir comment les mondes virtuels seront équilibrés avec le monde physique afin de garantir que le metaverse soit construit de manière responsable.
Certains pays, en particulier en Asie, progressent rapidement. La Corée du Sud sera immergée dans le métaverse plus tôt que prévu, car les industries et les services publics commencent à déployer des avatars et des applications virtuels dans tout le pays. Les deux principaux détaillants du pays ont récemment introduit des éléments de metaverse et d’intelligence artificielle pour améliorer l’expérience d’achat des clients.

Le métaverse est un espace de réalité virtuelle dans lequel les utilisateurs peuvent interagir avec un environnement généré par ordinateur et avec d’autres utilisateurs.

Les cas d’utilisation du métaverse

Albert Meige a donné une conférence au sommet de l’IA en juin 2022. Il a exposé les cas d’utilisation suivants, qui m’ont semblé très clairs pour expliquer l’utilisation des métavers en fonction des acteurs de l’économie :

  • Le métaverse consomateur : gaming, entertainment, events, social interaction ;
  • Le métaverse d’entreprise : formation et éducation, réunions, travaux collaboratifs ;
  • Le métaverse industrielle : conception et développement, simulation et optimisation (jumeaux numériques), environnement opérationnel.

Les éléments constitutifs du metaverse

La question de la longévité et du potentiel du métaverse continue de se poser, avec un point de vue extrême qui le considère comme une simple plateforme de jeu rebaptisée sans grand intérêt (d’Activeworlds en 1997, à Second Life en 2003 et aujourd’hui Roblox en 2022).

Il pourrait combiner de manière transparente nos vies numériques et physiques en offrant un sentiment d’immersion, une interactivité en temps réel, un pouvoir d’action de l’utilisateur, une interopérabilité entre les plateformes et les appareils, la possibilité pour des milliers de personnes d’interagir simultanément, et des cas d’utilisation couvrant des activités bien au-delà du jeu. Mais le rythme de son développement dépendra de multiples facteurs technologiques et d’expérience utilisateur, et ne se limitera pas à une seule plateforme, un seul appareil ou même une seule technologie.

La technologie du métaverse se compose de quatre éléments fondamentaux : le contenu et les expériences, les plateformes (telles que les moteurs de jeu), l’infrastructure (par exemple la blockchain) et le matériel (y compris les appareils et les réseaux), et les facilitateurs (tels que les mécanismes de paiement et la sécurité).
L’une des principales questions concernant l’évolution future du métaverse est de savoir dans quelle mesure l’interopérabilité de ces éléments peut être améliorée.

Flux d’investissement dans le metaverse

Les grandes entreprises technologiques, le capital-risque (VC), le capital-investissement (PE), les start-ups et les marques établies cherchent à tirer parti de l’opportunité que représente le métaverse.
Les entreprises, le capital-risque et le capital-investissement ont déjà investi plus de 120 milliards de dollars dans le métavers au cours des cinq premiers mois de 2022, soit plus du double des 57 milliards de dollars investis pendant toute l’année 2021, en grande partie grâce à l’acquisition prévue d’Activision par Microsoft pour 69 milliards de dollars.
Les grandes entreprises technologiques sont les plus gros investisseurs – et dans une bien plus large mesure qu’elles ne l’étaient pour l’intelligence artificielle (IA) à un stade similaire de son évolution, par exemple. Les industries qui sont actuellement à la pointe de l’adoption des métavers prévoient également d’y consacrer une part importante de leur budget d’investissement numérique.

De multiples facteurs sont à l’origine de cet enthousiasme des investisseurs, notamment les progrès technologiques continus dans l’infrastructure requise pour faire fonctionner le métavers, les vents contraires démographiques, le marketing et l’engagement des marques de plus en plus dirigés par les consommateurs, et la préparation croissante du marché à mesure que les utilisateurs explorent la version actuelle du métavers, largement axée sur les jeux (certains jeux comptant des dizaines de millions de joueurs actifs), avec des applications émergentes qui couvrent la socialisation, la remise en forme, le commerce, l’apprentissage virtuel, et d’autres encore.

Les secteurs les plus susceptibles d’être touchés par le métaverse sont la consommation et la vente au détail, les médias et les télécommunications, ainsi que les soins de santé, et ces secteurs font également partie de ceux qui entreprennent déjà des initiatives en matière de métavers.

Selon McKinsey, l’analyse des cas d’utilisation par les consommateurs et les entreprises suggère que le métaverse pourrait générer jusqu’à 5 000 milliards de dollars d’impact d’ici à 2030, soit l’équivalent de la taille de la troisième économie mondiale actuelle, le Japon. Il s’annonce comme la plus grande opportunité de croissance pour plusieurs industries dans la décennie à venir, étant donné son potentiel à permettre de nouveaux modèles d’affaires, produits et services, et à agir comme un canal d’engagement à la fois pour les entreprises vers les consommateurs et pour les entreprises vers les entreprises.

Metaverse : comment en tirer parti ?

Les entreprises qui exploitent déjà le métavers peuvent en tirer des avantages concurrentiels durables. Elles devraient adopter une position stratégique en définissant les objectifs du métavers et le rôle qu’elles veulent jouer ; tester, apprendre et adopter, surveiller les résultats et examiner le comportement des utilisateurs ; et se préparer à passer à l’échelle en identifiant les capacités nécessaires et en intégrant le métavers dans leur modèle d’exploitation.

Le métaverse pose également des défis urgents qui touchent les entreprises, leurs employés, les développeurs indépendants et les créateurs de contenu, les gouvernements et, bien sûr, les consommateurs. Une partie de la main-d’œuvre devra être requalifiée pour en tirer parti plutôt que d’entrer en concurrence avec elle.

Le métaverse a également des implications sociétales évidentes. Diverses parties prenantes devront définir une feuille de route pour une expérience éthique, sûre et inclusive du métavers. Des lignes directrices pourraient également s’avérer nécessaires sur des questions telles que la confidentialité des données, la sécurité, l’éthique et la conformité réglementaire, la santé et la sécurité physiques, la durabilité, l’équité et la justice.

Sources : Coin Telegraph, McKinsey, Arthur D. Little

Academic - Economics, Society and Political science - Environment and Technologies (AI, blockchain)