JE SUIS EN TRAIN DE PRÉPARER UNE SÉRIE DE 3 ARTICLES POUR LESQUELS J'AI INTERVIEWÉ PLUS DE 20 EXPERTS.
re-export

Danemark, une plateforme de réexportation de vin

Le Danemark est le seul marché nordique du vin ouvert et sans monopole. En 2018 selon les autorités danoises, le marché du vin est une plateforme de réexportation vers les autres pays nordiques. Les consommateurs danois préfèrent les vins rouges tandis que les blancs gagnent de plus en plus de terrain, tout comme le vin rosé, qui est apprécié surtout en été.

ÉVALUER L'ATTRACTIVITÉ DU MARCHÉ DANOIS DU VIN

Le Danemark est un pays scandinave à revenu élevé. La petite économie ouverte du pays est fortement dépendante du commerce extérieur. Le gouvernement soutient une politique commerciale relativement libérale, les exportations et les importations de biens et services représentant respectivement 55 % et 49 % du PIB. En 2018, le PIB du Danemark a atteint 351,3 milliards de dollars.

LIRE ÉGALEMENT France, déconsommation de vin

Le Danemark est un petit pays du nord-ouest de l’Europe et ne représente qu’un pour cent de la population totale de l’Union européenne (UE), mais son PIB est l’un des plus élevés au monde (associé à un faible taux de chômage et d’inflation). En fait, les Danois comptent parmi les consommateurs les plus aisés de l’UE.

Indicateurs économiques du Danemark

Le Danemark est une monarchie constitutionnelle qui partage une frontière méridionale avec l’Allemagne et est relié, par un pont, à la Suède. Le pays est membre de l’UE depuis 1973. Toutefois, le Danemark n’a pas choisi de participer à l’euro. Néanmoins, la couronne danoise (DKK) est rattachée à l’euro avec une marge de fluctuation très étroite (2,25 %) des taux d’intervention de la Banque centrale par le biais du mécanisme de change de l’UE. Le Danemark est un État-providence social, doté d’une économie de marché moderne basée sur les services, qui garantit de faibles niveaux de pauvreté et d’inégalité.

Le Danemark est un leader mondial dans les industries de l' »énergie verte » et dans des secteurs tels que l’information et les télécommunications, la santé et les sciences de la vie, ainsi que le transport maritime. Le Danemark sert souvent de point de distribution pour d’autres marchés dans les pays nordiques et baltes. L’économie est fortement dépendante du commerce extérieur, les exportations représentant la plus grande part du PIB.

GD, les consommateurs sont sensibles aux prix

La grande distribution (supermarchés à service complet, discounters et magasins de proximité) dominent le paysage de la distribution alimentaire. Au Danemark, il y a peu d’épiceries indépendantes ou de grands hypermarchés. Dans des villes comme Copenhague, où le commerce est assez dense, il y a généralement plusieurs supermarchés à distance de marche de n’importe quel endroit de la ville, dont beaucoup ont de longues heures d’ouverture. En plus des marques A bien connues, la plupart des supermarchés ont leurs propres marques privées (souvent une marque à bas prix ainsi qu’une marque haut de gamme).

En pourcentage de l’ensemble des aliments, les produits biologiques représentent 12 % des ventes d’aliments au Danemark. La plupart des ventes d’aliments biologiques au Danemark sont réalisées par les détaillants alimentaires ordinaires. Il n’existe pas de statistiques sur le commerce des produits biologiques au Danemark, car les produits biologiques ne sont différenciés que par la certification. Le plus grand marché d’exportation du Danemark est l’Allemagne, qui représente 42 % du total des exportations. Les autres marchés d’exportation importants sont la Suède (16%), la Chine (10%) et la France (7%).

Le marché de la distribution alimentaire au Danemark est fortement consolidé. Les trois principaux détaillants alimentaires, Coop amba (formerly FDB Group), Salling Group (formerly Dansk Supermarked) and Dagrofa, détiennent une part de marché collective de plus de 68%. However, the supermarket with the highest number of outlets is Netto, with more than 500 stores in the country.

Top 10 distributeursPdM
Netto12.7%
Rema 100010.5%
Superbrugsen10.4%
Føtex8.7%
Fakta6.8%
Bilka6.7%
Kvickly6.4%
Meny5.4%
Dagli’Brugsen3.9%
Aldi2.8%

Le Danemark a également la plus forte consommation de produits alimentaires biologiques au monde. Les ventes de produits biologiques représentent 11,5 % de la consommation alimentaire totale du Danemark, soit le pourcentage le plus élevé d’Europe.

Comme pour le vin, les consommateurs sont très attentifs aux prix et il existe une culture des offres spéciales. Le prix des aliments et des boissons non alcoolisées danois est de 30 % supérieur à la moyenne européenne. En général, les Danois sont sensibles aux prix et recherchent le « rapport qualité-prix » et les produits « en solde », ce qui explique pourquoi les détaillants discount comme Fakta, Netto, Kiwi, Aldi et Lidl se portent bien au Danemark.

Part des boissons alcoolisées au Danemark

Le phénomène de la nouvelle cuisine nordique

Le segment des restaurants (+40% du chiffre d’affaires en 10 ans), des bars à vin et des cavistes a fortement évolué ces dernières années et connaît un véritable boom. Ce phénomène surfe sur la vague de la nouvelle cuisine nordique et sur l’intérêt croissant des Danois pour la gastronomie et les accords mets-vins.

Il y a dix ans, le gouvernement danois a introduit des labels pour la commercialisation des aliments biologiques dans les grandes cuisines, les restaurants, les cafés, les hôpitaux, les écoles et les grandes entreprises. La part d’aliments et de produits alimentaires biologiques est indiquée par intervalles de pourcentage : 30-60%, 60-90%, ou 90-100%. Les grandes cuisines peuvent utiliser l’un des trois labels « Organic Cuisine » pour indiquer la part de matières premières biologiques utilisées dans leur production alimentaire. Aujourd’hui, 2 000 établissements, tels que des cafés, des restaurants et des cuisines publiques, utilisent le label « Organic Cuisine ».

La bière, une fierté nationale

Les spiritueux, notamment artisanaux, ont le vent en poupe grâce au développement et au succès de la mixologie et des barmen.

La consommation de vin est relativement stable au Danemark et doit faire face à une forte concurrence de la bière, notamment des bières artisanales. Après l’Allemagne, la Belgique et la Suède, les États-Unis sont le quatrième plus grand fournisseur de bière étrangère sur le marché danois. Carlsberg est la plus grande brasserie du Danemark et détient une part de marché de 58,8 %.

Les microbrasseurs danois appartiennent au segment super premium, tandis que les lagers se situent dans le segment grand public, suivi des bières à prix réduit. Selon des sources industrielles, les ventes au détail de bière artisanale représentent environ dix pour cent du marché danois de la bière. Les Danois se rendent souvent en Allemagne, juste de l’autre côté de la frontière, pour acheter des bières dont la TVA est beaucoup moins élevée.

Selon GTA, les spiritueux les plus importés en termes de volume sont le whisky 17%, la vodka 17% et les liqueurs 11%. Les importations de vodka au Danemark ont augmenté de 10,9 % entre 2018 et 2019.

Consommation de vin au Danemark, en volume
LIRE ÉGALEMENT Le Royaume-Uni, un marché du vin stratégique et de proximité

Les consommateurs de vin sont mieux informés

Le marché danois est orienté vers les prix, et les supermarchés restent le principal canal de distribution du vin avec environ 70 % du marché. Cependant, une qualification de la consommation de vin est observée (et installée) et les Danois deviennent de plus en plus curieux et connaisseurs.

Les vins biologiques connaissent un grand succès et sont très appréciés des consommateurs et des professionnels danois. Ceci est vrai pour les supermarchés (surtout pour les produits ayant un bon rapport qualité/prix) ainsi que pour les restaurants, les cavistes, etc. Les vins biodynamiques et les vins naturels sont très demandés dans le secteur de la restauration, notamment par la Nouvelle Cuisine Nordique et sa génération de nouveaux chefs de renommée internationale.

Le Danemark dépend entièrement des vins importés. L’Italie est le premier exportateur vers le Danemark en volume. L’Espagne, le Chili et l’Afrique du Sud sont également des fournisseurs importants du Danemark. Les vins tranquilles français les plus importés par le Danemark sont ceux de la Vallée du Rhône en volume et de la Bourgogne en valeur pour les vins AOP. Les vins IGP tranquilles les plus importés par le Danemark sont ceux du Pays d’Oc. De 2018 à 2019, les vins IGP ont connu une croissance significative.

En 2018 selon les autorités, le marché du vin danois est une plateforme de réexportation vers les autres pays nordiques. Ces réexportations représentent 9% en volume.

Consommation de vin au Danemark, en valeur

Les régions viticoles françaises les plus dynamiques pour l’exportation de vins AOP vers le Danemark sont la Bourgogne et le Val de Loire, qui répond particulièrement bien aux recherches de la restauration notamment.

De 2018 à 2019, les vins AOP de Bordeaux ont connu une qualification de leur offre sur le marché danois avec une augmentation en valeur de 12 04 contre une baisse de leurs exportations malgré une diminution en volume.

Les importations danoises de bulles françaises ont fortement augmenté ces dernières années (notamment le champagne). Aujourd’hui, elles se stabilisent. A noter la concurrence des vins mousseux italiens qui représentent un bon rapport qualité/prix pour le marché danois.

Le vin rosé est de plus en plus apprécié par les Danois et est souvent lié à l’origine française et à l’art de vivre à la française.

Certains restaurants sont des prescripteurs pour les importateurs

Le succès de l’introduction d’un produit sur le marché danois dépend principalement du niveau de connaissance du marché par l’exportateur et de la relation qu’il entretient avec un importateur qui connaît le marché, les barrières commerciales et les documents requis.

L’accès au marché danois se fait directement auprès des centrales d’achat des chaînes de supermarchés ou via un importateur. Leur rôle sera d’approcher les différents canaux de distribution (supermarchés, bars à vins, cavistes). Certains restaurateurs, cavistes et bars à vins importent directement ou sont prescripteurs pour les importateurs.

La plupart des hommes d’affaires danois parlent anglais et ont un niveau d’éducation élevé (c’est-à-dire une maîtrise ou une licence). Ils attendent des réponses rapides à leurs communications et ne sont pas hiérarchisés. En outre, les Danois sont ponctuels, directs et ont le sens des affaires. Ils aiment être bien informés sur un produit, son prix et leur partenaire commercial. Par conséquent, ils peuvent prendre des décisions rapides tout en appréciant les partenariats à long terme.

Il y a environ 1 500 importateurs agréés, dont une centaine de professionnels.

re-export
Danemark, une plateforme de réexportation de vin
Notre méthode de calcul
Les données montrent les principaux paramètres, et ceux-ci sont combinés pour présenter un classement calculé à l'aide d'une attractivité composite pondérée combinant les facteurs économiques globaux et les facteurs du marché du vin.
CONSOMMATION DE VIN EN VOLUME
75
CONSOMMATION DE VIN EN VALEUR
87
VINS IMPORTÉS EN VOLUME
83
VINS IMPORTÉS EN VALEUR
90
POPULATION
0
PIB PAR HABITANT
90
Reader Rating0 Note
0
78
Attractivité du marché du vin