Click here to read the first article. It deals with traceability and the wine industry
spain flag

Espagne, la consommation de vin baisse de 15%

Au cours du premier trimestre 2020, les données espagnoles montrent une baisse significative des ventes de vin sur le marché national et international. La baisse des ventes de vin espagnol est principalement due à la fermeture des secteurs de l’hôtellerie et du tourisme en réponse à la crise du COVID-19. Les prix moyens du vin espagnol devraient également baisser..


ÉVALUER L'ATTRACTIVITÉ DU MARCHÉ ESPAGNOL DU VIN

Le puissant empire mondial de l’Espagne aux XVIe et XVIIe siècles a finalement cédé la maîtrise des mers à l’Angleterre. L’Espagne, qui n’a pas su profiter des révolutions mercantile et industrielle, s’est retrouvée derrière la Grande-Bretagne, la France et l’Allemagne en termes de puissance économique et politique. Une transition pacifique vers la démocratie après la mort du dictateur Francisco FRANCO en 1975, et une modernisation économique rapide (l’Espagne a rejoint l’UE en 1986) ont donné à l’Espagne une économie dynamique et en pleine croissance.
Plus récemment, l’Espagne est sortie d’une grave récession économique qui a débuté à la mi-2008, affichant quatre années consécutives de croissance du PIB supérieure à la moyenne de l’UE. Le chômage a diminué, mais reste élevé, en particulier chez les jeunes. L’Espagne est la quatrième économie de la zone euro. Ces dernières années, le pays a été confronté à des troubles intérieurs croissants en raison du mouvement indépendantiste dans sa région rétive, la Catalogne.

Indicateurs économiques de l'Espagne

Jusqu’en 2014, la contraction des prêts bancaires, l’austérité budgétaire et le chômage élevé ont limité la consommation et l’investissement intérieurs. Le taux de chômage est passé d’un plancher d’environ 8 % en 2007 à plus de 26 % en 2013, mais les réformes du travail ont entraîné une modeste réduction à 16,4 % en 2017. Le taux de chômage élevé a pesé sur les finances publiques espagnoles, car les dépenses en prestations sociales ont augmenté alors que les recettes fiscales ont diminué.
La forte croissance des exportations a permis à la balance courante de l’Espagne de devenir excédentaire en 2013 pour la première fois depuis 1986 et de soutenir la croissance économique du pays.

Bière et spiritueux, consommés principalement dans les restaurants

En 2018, la consommation totale de bière en Espagne a dépassé la barre des 40 millions d’hectolitres, restant ainsi la boisson alcoolisée la plus consommée en Espagne. Les niveaux de consommation les plus élevés sont enregistrés en Andalousie et en Estrémadure. Le secteur horeca est le principal canal de vente de la bière, représentant en 2018 67 % du total de la bière commercialisée dans toute l’Espagne.

L’Espagne est un grand consommateur de whisky (25% du total des spiritueux consommés par les Espagnols). Les liqueurs représentent 20% de la consommation totale, le gin 19%, le rhum 15%, le cognac 10%, l’anis 6,5%, la vodka 4% et la tequila 1%. Les principaux fournisseurs de l’Espagne sont le Royaume-Uni, les Pays-Bas, les États-Unis et la France.

Selon la Fédération espagnole des spiritueux, 62 % de la consommation nationale se ferait en dehors du foyer. C’est le secteur on-trade qui constitue le principal canal de vente. Les 38 % restants correspondent au circuit alimentaire, principalement dans les supermarchés, suivis des hypermarchés et des chaînes spécialisées.

Lire également Italie, la vente en ligne de vin a explosé

Exportation de vin vers l’Union européenne et les États-Unis

L’Espagne est un exportateur net de vin, le premier exportateur mondial de vin en volume tandis que le troisième exportateur en valeur. Suite à une récolte plus courte que prévu et à des stocks de vin 2018 relativement élevés, selon les données commerciales officielles, les exportations de vin de l’Espagne ont augmenté de 6,7% en volume pour atteindre 21,7 millions d’HL en 2019 par rapport à l’année précédente. Cependant, en raison d’une baisse de 14% des prix moyens du vin espagnol, en 2019, la valeur des exportations de vin espagnol a chuté de 12% pour atteindre 3 milliards de dollars.

L’année dernière, les exportations de vin de l’Espagne vers l’UE, son principal marché, ont diminué de 18 %, principalement en raison de la baisse de la valeur des exportations vers la France, le Portugal et l’Italie. Les États-Unis ont été la deuxième destination d’exportation de l’Espagne. Les exportations de vin espagnol vers la Chine ont également diminué en 2019, tant en valeur qu’en volume, pour atteindre 143 millions de dollars. À l’inverse, l’an dernier, les exportations de vin espagnol vers le Japon et le Canada ont poursuivi leur tendance à la hausse.

Part des boissons alcoolisées en Espagne

Au cours du premier trimestre de 2020, la consommation de vin espagnol a diminué de près de 15 % en raison de la fermeture des secteurs de l’hôtellerie et du tourisme. La déclaration par l’Espagne de l’état d’alarme en réponse à la pandémie de COVID-19 a débuté le 14 mars et s’est terminée en juin 2020.

Les données officielles sur la consommation montrent qu’au cours des 10 premières semaines de confinement, de la semaine 11 à la semaine 21 de 2020, la consommation moyenne de vin dans les ménages espagnols a augmenté de 42 %. En outre, pendant la fermeture de l’Espagne, on a constaté une augmentation significative des ventes de vin en ligne. Toutefois, cette hausse des ventes n’a pas compensé la perte de chiffre d’affaires liée à la fermeture du secteur de l’hôtellerie, tant en termes de volume que de valeur.

En réponse à l’impact négatif de la pandémie sur le secteur vitivinicole espagnol et cherchant à éviter un surplus de vin lors de la nouvelle saison viticole 2020/21, le ministère espagnol de l’agriculture a mis en œuvre une série de mesures extraordinaires.

Consommation de vin en Espagne, en volume

La consommation de vin rouge représente 72,9% de la consommation totale de vin, le vin blanc 12,9%, le vin rosé 6,4%, les vins mousseux 6%, et le vin de Xérès 1,8%. La consommation de vins blancs et rosés est en augmentation, les températures élevées pendant l’été étant le principal facteur contribuant à cette augmentation, ou comme alternative à la bière. C’est un marché mature dans le segment des vins mousseux, en raison de la consommation traditionnelle de Cava.

Selon une étude réalisée par Nielsen et l’Observatoire du marché du vin espagnol :

  • 60% des Espagnols consomment du vin. La Catalogne, l’Andalousie et Madrid ont la plus forte consommation ;
  • Sur ce total, 26% ont entre 18 et 34 ans, 36% entre 35 et 54 ans et 38% plus de 54 ans.

Leader du vin national

L’Espagne produit du vin dans l’ensemble de ses 17 régions autonomes, avec un total de 70 AOP différentes et 42 IGP. En Espagne, on compte environ 150 cépages autochtones plantés. Les variétés les plus cultivées sont l’Airen, le Tempranillo, le Bobal et le Garnacha Tinta.

La production espagnole de vin représente 23% du total des vins produits dans l’UE, ce qui la place au troisième rang après l’Italie et la France. Sur cette production totale de vin, l’Espagne produit 33 % de ses vins sous appellation d’origine protégée (AOP) et 9 % de ses vins sous indication géographique. Le reste est constitué de vins de cépage sans AOP ni IGP.

Parmi les principales entreprises/groupes du secteur vitivinicole figure Freixenet, qui est le premier producteur de vin en Espagne avec des ventes de 535 millions d’euros, suivi du groupe J García Carrión et de Felix Solis Avantis.

Consommation de vin en Espagne, en valeur

La France est fortement concurrencée par l’Italie en termes d’exportations de vins vers l’Espagne. Les producteurs espagnols montent en gamme et diversifient leur offre (vins blancs, rosés, frizzante). Les vins tranquilles français les plus exportés vers l’Espagne sont les vins de Bourgogne en 2019, suivis des vins de Bordeaux.

33% par canal de vente

Selon les données de l’Observatoire du marché du vin espagnol (OEMV), en 2019, la consommation de vin espagnol a augmenté de près de 10% par rapport à la précédente. Le marché espagnol est toujours un marché axé sur les prix, cependant il y a une augmentation de la demande de produits de qualité, les consommateurs sont donc prêts à payer le prix pour la qualité.

Selon une étude réalisée par l’Interprofession du vin espagnol (OIVE) et OEMV, en 2018, un tiers du volume total de la consommation de vin espagnol représentait la consommation des ménages. Un autre tiers représentait la consommation des HRI, et le dernier tiers représentait la consommation par d’autres canaux, à savoir les magasins gastronomiques, les ventes directes dans les établissements vinicoles, les ventes en ligne et les ventes directes aux touristes. Cependant, seulement 17% de la valeur totale atteinte en 2018, représentait la consommation des ménages.

Les importateurs et les grossistes gèrent une distribution plutôt régionale auprès des cavistes, des épiceries fines et de la grande distribution (restaurants, bars et cafétérias). Cependant, la grande distribution est difficile à approcher car les vins nationaux sont fortement mis en avant dans les rayons, alors que les vins étrangers ne sont pas bien référencés.

spain flag
Espagne, la consommation de vin baisse de 15%
Notre méthode de calcul
Les données montrent les principaux paramètres, combinés pour présenter un classement calculé à l'aide d'une attractivité composite pondérée combinant les facteurs économiques globaux et les facteurs du marché du vin.
CONSOMMATION DE VIN EN VOLUME
92
CONSOMMATION DE VIN EN VALEUR
90
VINS IMPORTÉS EN VOLUME
67
VINS IMPORTÉS EN VALEUR
69
POPULATION
77
PIB PAR HABITANT
68
Reader Rating0 Votes
0
AVANTAGES
DÉFIS
68
Attractivité du marché du vin