Click here to read the first article. It deals with traceability and the wine industry
oiv digitalisation

Les futures tendances tech dans le vin, selon l’OIV

Critiques de vin par l’intelligence artificielle, blockchain, codes QR, robots dans les vignobles pour suivre le vin et offrir de la transparence aux consommateurs. Ce ne sont là que quelques-uns des sujets présentés par un panel d’experts en technologie du vin dans le cadre d’une récente étude de l’OIV 2021 (Organisation internationale de la vigne et du vin).

Intitulée ‘Tendances numériques dans le secteur de la vigne et du vin, l’étude comprend une enquête exhaustive auprès d’établissements vinicoles de 18 pays membres de l’OIV ainsi que des entretiens approfondis avec 21 experts en technologie du vin. Les résultats révèlent 9 grandes tendances technologiques qui façonneront l’avenir du vin.

Cette étude s’inscrit dans le cadre de notre plan stratégique 2020-2024, où la transformation numérique apparaît comme un catalyseur… qui permettra au secteur viti-vinicole, à ses producteurs et à ses consommateurs.

Pau Roca, Directeur Général de l’OIV

Les principaux objectifs de la numérisation dans le secteur du vin sont les suivants : améliorer l’efficacité, la productivité et la durabilité ; offrir plus de transparence aux consommateurs et créer des propositions de valeur et de nouveaux modèles commerciaux.

LIRE ÉGALEMENT Comment utiliser le métavers pour vendre plus de vin

Vous trouverez ci-dessous la description des neuf principales technologies qui devraient transformer l’industrie mondiale du vin à l’avenir :

  1. L’internet des objets (IoT) et la technologie des capteurs du vin – les capteurs technologiques seront de plus en plus utilisés dans les vignobles, les caves, les centres de distribution et sur la bouteille de vin elle-même. Les données seront compilées sur Internet afin d’être facilement accessibles aux employés et aux consommateurs. Ce type de technologie des capteurs donnera naissance à la bouteille de vin intelligente, qui est : “une bouteille de vin qui se déplace et partage ses données”. La combinaison de capteurs, de blockchain et de codes QR permettra à la bouteille de suivre sa température, son humidité, son emplacement, à qui elle a été vendue et son prix actuel. En outre, les consommateurs pourront se renseigner sur le vignoble d’où elle provient, sur la façon dont le vin a été élaboré, sur les éventuels additifs et sur les critiques de vin formulées par des experts et d’autres consommateurs.
  2. L’intelligence artificielle (IA) au service du vin – une utilisation accrue de machines intelligentes dans le vignoble et le chai pour effectuer des tâches nécessitant une intelligence humaine. Il s’agit notamment d’améliorer le suivi et la gestion des récoltes, le suivi des processus de qualité dans la cave et les critiques de vin plus complètes. L’application de l’IA à différentes critiques de vin devrait nous permettre de créer une base de données qui synthétise toutes les différentes critiques afin de fournir plus de clarté sur les marqueurs de goût et sur ce qui fait un vin 90+ pour une région spécifique.
  3. La robotique dans les vignes et les vignobles – l’utilisation accrue de robots pour la fertilisation et la récolte dans le vignoble, ainsi que pour le contrôle et le déplacement des stocks dans le chai.
  4. Imagerie satellitaire et GPS dans le vignoble– bien qu’elles soient déjà utilisées par les grandes sociétés vinicoles pour surveiller la santé des vignobles, ces technologies devraient également être adoptées par les petits établissements vinicoles.
  5. Détection et télémétrie par image laser dans le vignoble – Le LIDAR, une technologie d’imagerie à distance, permet de cartographier la structure d’un vignoble. Cela contribuera à créer le “vignoble intelligent” de l’avenir.
  6. Technologie de la blockchain pour le vin – une chaîne de blocs contenant des informations cryptées qui améliorera la traçabilité du vin et facilitera l’utilisation des contrats intelligents. Cela sera particulièrement utile pour la distribution du vin, afin que les distributeurs et les consommateurs sachent où le vin est passé. Il contribuera également à réduire la fraude et la contrefaçon de vin.
  7. Etiquettes électroniques (E-Labels) pour le vin – des étiquettes de vin électroniques qui fournissent des informations détaillées sur le vin. Les consommateurs pourront utiliser leur téléphone intelligent pour accéder à des codes QR qui fourniront des informations complètes sur le vignoble et la production du vin – avec même des liens vers des vidéos. L’étiquette électronique améliorera la transparence et la traçabilité. Quelques établissements vinicoles expérimentent déjà les étiquettes à réalité augmentée, mais l’étiquette électronique du futur fournira beaucoup plus d’informations.
  8. Certificats électroniques (E-Certificate) pour le vin – le vin étant transporté et vendu dans le monde entier, de nombreux documents papier sont actuellement nécessaires pour expédier et recevoir du vin dans différents pays, ainsi que des documents fiscaux et tarifaires. Les certificats électroniques élimineront le papier et permettront d’accéder à tous ces documents sous forme numérique.
  9. Stockage intelligent du vin – Le vin étant stocké dans des entrepôts partout dans le monde, il est nécessaire de passer à des entrepôts intelligents qui aideront les établissements vinicoles à réduire leurs coûts et à améliorer leur efficacité et leur logistique. Cette évolution s’articulera principalement autour d’une utilisation accrue de la robotique.
LIRE ÉGALEMENT L'IA sensorielle pour booster les ventes de box par abonnement

Technologies les plus prioritaires pour les établissements vinicoles mondiaux

L’un des aspects intéressants de l’étude est la réponse des établissements vinicoles du monde entier à une question portant sur les technologies qui, selon eux, revêtent le plus haut niveau d’importance prioritaire. Les résultats, par ordre d’importance, sont les suivants :

1.Numérisation du contenu du vin à l’aide d’une étiquette électronique (E-Label)
2.Technologie de la blockchain
3.Imagerie satellitaire pour les vignobles
4.E-Certificat pour le commerce et la distribution
5.Intelligence artificielle et le stockage intelligent du vin

Lorsqu’il a été demandé aux participants à l’enquête de donner une note sur la façon dont le secteur vitivinicole mondial adoptait les technologies numériques, ils n’ont pas estimé qu’elle était très faible ou faible, mais ils ne se sont pas non plus classés comme élevés ou très élevés.

Au moins, l’industrie du vin reconnaît qu’elle doit faire beaucoup plus d’efforts pour adopter avec succès certaines des nouvelles technologies qui non seulement contribueront à des niveaux plus élevés d’efficacité et de productivité, mais amélioreront également la transparence pour le consommateur.